Cuaderno de Broceliandia

broceliandia
CUADERNO DE BROCELIANDIA
LE TRADUCTEUR DANS SON LABYRINTHE
La traduction de l’Amadis de Gaule par Nicolas Herberay des Essarts (1540)
 
Sebastián GARCÍA BARRERA
 


 
 
 

La présente étude se veut une contribution à l’histoire de la traduction au XVIe siècle à travers l’analyse de la première traduction française de l’Amadis de Gaule, par Nicolas Herberay des Essarts (1540). Après une réflexion théorique sur l’analyse des traductions du passé, ses enjeux méthodologiques et son importance pour l’historiographie de la traduction, nous avons tenté de suivre l’intervention d’Herberay des Essarts au ras du texte.

L’Amadis d’Herberay des Essarts se présente comme une transgression assumée, concertée et célébrée de la «loi» de la fidélité. Mais qu’est-ce la «fidélité» sinon le reflet d’un certain rapport à l’Autre, à la langue, à l’écriture, variable selon les cultures et les époques ? Et l’écart qui sépare la traduction de l’original, qu’est-ce d’autre sinon l’empreinte du traducteur, de sa lecture de l’original, de sa conception du traduire ?

Les chemins qui conduisent de l’original à la traduction sont imbriqués. Ils forment un labyrinthe où se manifeste la subjectivité du traducteur, son historicité. Retracer ce labyrinthe, c’est rendre compte de la façon dont un traducteur du XVIe siècle conçoit la «traduction». C’est aussi la seule manière de comprendre ce que signifie traduire en France, en 1540, l’Amadis de Gaule.

 
 
 



 
 
 

ÍNDICE

 

Préface
Le traducteur dans son labyrinthe
Georges L. Bastin

 

Introduction

 

Première partie : Fondements théoriques
  1. I. La traduction au miroir de l’historiographie
    1. 1. L’importance de l’histoire de la traduction pour la traductologie
    2. 2. Histoire de la traduction : quelques éléments de classification
  2. II. L’analyse des traductions du passé
    1. 1. Antoine Berman et la critique des traductions
      1. 1.1. Pré-analyse
      2. 1.2. À la recherche du traducteur
      3. 1.3. Position traductive
      4. 1.4. Projet de traduction
      5. 1.5. Horizon du traducteur
      6. 1.6. Confrontation
      7. 1.7. Réception
      8. 1.8. Évaluation
    2. 2. Jean Delisle et l’évaluation des traductions par l’historien
    3. 3. Gideon Toury et l’approche descriptive
    4. 4. Traduction et énonciation

 

Deuxième partie : Le paratexte de l’Amadis
  1. I. Texte, contexte, paratexte
    1. 1. Contexte d’écriture et de réécriture
    2. 2. Texte, contexte et sujet traduisant
    3. 3. Contexte traductif et normes
      1. 3.1. La «norme initiale»
      2. 3.2. Les normes préliminaires
      3. 3.3. Contexte et paratexte
  2. II. L’appareil liminaire du premier livre de l’Amadis de Gaule
    1. 1. L’Amadis d’Herberay, une traduction?
    2. 2. L’Amadis d’Herberay, une «traduction»
    3. 3. Traduction, équivalence, fidélité
    4. 4. Une traduction «infidèle»
      1. 4.1. Fidélité à la langue
      2. 4.2. Fidélité à l’original
      3. 4.3. Fidélité à l’auteur
  3. III. Des projets scripturaux opposés?
    1. 1. Plaisir et profit
      1. 1.1. Montalvo et le profit
      2. 1.2. Herberay et le plaisir
  4. IV. Le prologue de Montalvo et sa traduction par Herberay, analyse comparative

 

Troisième partie : Le traducteur à l’œuvre
  1. I. Le « comportement traductif » d’Herberay des Essarts
    1. 1. Considérations préliminaires
    2. 2. L’Amadis en langue Castillane: naturalisation et appropriation
    3. 3. La «diversité des plaisantes matieres»
    4. 4. D’armes et d’amour
      1. 4.1. D’armes: le combat, le vice et la vertu
      2. 4.2. D’amour:
        1. 4.2.1. Amour, souffrance, flamme et maladie
        2. 4.2.2. Amour personnifié
        3. 4.2.3. La frontière de l’acceptable et l’«execution de jouyssance»
        4. 4.2.4. Érotisation et subjectivité
    5. 5. La «representation subtilement descripte» des personnages : le passage du diégétique au mimétique
      1. 5.1. «Infiniz propos d’amour si delectables»
      2. 5.2. Des amplifications topiques?
    6. 6. Le récit comme système
      1. 6.1. La gradation événementielle
      2. 6.2. L’intégration des dialogues au récit
    7. 7. «Sermons mal propres à la matiere»: les commentaires moralisateurs
    8. 8. Le sujet traduisant et les limites de l’analyse

 

Quatrième partie : L’Amadis d’Herberay, une adaptation ?
  1. I. Traduction et adaptation
  2. II. Translation, imitation, traduction
    1. 1. Translation
      1. 1.1. Montalvo et la translation de l’Amadis
      2. 1.2. Herberay et la translation de l’Amadis
    2. 2. Imitation
    3. 3. Traduction
  3. III. Acuerdo Olvido

 

Conclusions

 

Bibliographie

 

Annexes

 

Table des matières

 

broceliandia01

 



 

Vertere. Monográficos de la revista Hermēneus, nº 17
Soria: Diputación Provincial de Soria – Universidad de Valladolid, 2015.
ISBN: 978-84-16446-05-6
Precio: 30 €
Publicado en colaboración con el Proyecto Hermēneus de la Universidad de Valladolid y el Grupo de Investigación Reconocido de Traducción Humanística y Cultural – Tradhuc de la Universidad de Valladolid.

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies.

ACEPTAR